Planifier et planter un potager

Vous rêvez de récolter votre propre déjeuner ? Réalisez votre rêve avec notre guide sur la planification et la plantation d’un carré potager.

Homme accroupi près d’un coin potager luxuriant à côté d’une clôture en bois

Votre propre potager : un trésor à votre porte

L’aménagement d’un coin potager dans votre jardin peut aboutir à une récolte de fruits et légumes plus importante que vous ne le pensez. Quelques mètres carrés suffisent pour un potager pour débutants pour cultiver facilement des carottes, des pommes de terre et des petits pois. Et avec un peu de planification, votre potager pourrait même vous fournir des aliments toute l’année. La plantation et l’entretien d’un potager ne sont pas des tâches difficiles, mais elles demandent du temps et de la persévérance. Nous avons élaboré un guide qui vous explique ce que vous devez savoir sur la planification et la plantation d’un coin potager réussi.

Planifier votre potager : où et quand le faire

Avant de commencer à préparer votre massif de légumes, pensez à votre jardin et établissez un plan qui reflète les conditions de croissance. Cela vous guidera dans vos décisions ultérieures en matière de plantation. Nous avons rassemblé quelques conseils et idées de base pour vous aider à choisir l’emplacement adapté pour votre potager.

Jardin avec une pelouse verte et une clôture en bois, avec une brouette et des pots de fleurs à l’ombre d’un arbre à l’arrière-plan

Choisir le bon emplacement

Le soleil est la clé de récoltes savoureuses, alors pensez à placer votre massif de légumes dans la partie de votre jardin la plus ensoleillée tout au long de la journée. Vous devez également penser à leur fourni un abri, car de nombreuses plantes ne s’épanouiront pas dans un endroit venteux ; de petites haies basses ou des buissons peu denses tels que des groseilliers offrent une bonne protection contre le vent et abriteront vos légumes sans les enfermer complètement. Vous pouvez faire votre coin potager sur une partie de la pelouse ou un autre espace inutilisé.

Si vous n’avez pas de terrain dénudé pour aménager un coin potager, vous pouvez opter pour un carré potager surélevé : cela prend moins de place, mais nécessite une certaine habileté manuelle.

Un homme plante des jeunes plants dans un coin potager à côté d’une clôture en bois

Quand dois-je aménager mon coin potager ?

En principe, vous pouvez démarrer un potager à tout moment de l’année, bien qu’il soit préférable d’éviter les périodes de temps très chaud ou de risque de gel. C’est pourquoi nous vous recommandons de créer votre potager au printemps ou en automne. L’avantage supplémentaire de choisir le printemps est que vous pouvez commencer les plantations immédiatement. Si vous préparez le coin potager à l’automne, il y a un risque que les mauvaises herbes prennent le pouvoir en hiver. Vous devrez donc les éliminer avant les plantations la saison prochaine. La période de février à mars est idéale pour réaliser votre coin potager.

Planifier et planter un potager : instructions détaillées

Vous avez déjà quelques idées sur l’aménagement de votre nouveau coin potager ? Nous vous guiderons tout au long des étapes nécessaires pour transformer un endroit inutilisé en coin potager.

Étape 1 : choisir l’emplacement et les dimensions

Homme enfonçant des piquets pour délimiter les contours d’un coin potager sur une pelouse à côté d’une clôture en bois

Vous devez cultiver vos légumes dans la zone de votre jardin qui est la plus ensoleillée et la mieux protégée du vent. Dessinez le contour de votre massif à l’aide de ficelle et de piquets, ou en dispersant de la craie pour marquer les côtés. Les coins potagers sont généralement rectangulaires et leur largeur d’environ 1,2 mètre vous permet d’atteindre toutes les plantations depuis chaque côté. Un massif simple ne doit pas dépasser quatre mètres de long - si vous avez plus d’espace pour votre potager, créez plusieurs massifs séparés. N’oubliez pas d’inclure des passages entre les massifs qui soient suffisamment larges pour pouvoir travailler ; la largeur du passage principal doit être d’au moins 80 cm afin de pouvoir y faire passer une brouette au moment de la plantation.

Conseil de pro STIHL : Si vous cherchez un potager couvrant tous vos besoins, vous devriez prévoir environ 40 mètres carrés d’espace de culture pour chaque personne vivant dans votre maison. Si vous possédez un potager de cette taille, vous n’aurez probablement plus besoin d’acheter des herbes aromatiques ou des légumes.

Produits pratiques pour le jardinage

Étape 2 : déblayer et préparer le sol

Morceau de gazon retiré de la pelouse à l’aide d’une bêche

Utilisez une binette pour éliminer toutes les broussailles et les mauvaises herbes de la zone que vous avez délimitée. Découvrez comment éliminer les mauvaises herbes complètement et définitivement dans notre guide pratique. Si votre nouveau coin potager est situé sur une pelouse, vous devrez enlever le gazon et ameublir la terre en dessous, de préférence avec une fourche à bêcher. Si la zone est envahie de végétation et si la terre est très compacte, il serait utile de la bêcher pour bien la retourner. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un outil tel que le combisystème STIHL avec sarcleuse. Le sol argileux bénéficie en particulier de ce bêchage avant de commencer les plantations, car il permet à l’eau de pénétrer plus facilement et garantit que le sol reçoit suffisamment d’oxygène.

Sachez que le bêchage modifie la structure du sol et peut perturber les micro-organismes cruciaux qu’il contient. Par conséquent, pour créer un coin potager, nous vous recommandons d’utiliser un cultivateur pour bien retourner la terre uniquement si le sol est trop dur ou trop lourd afin que l’opération produise une terre meuble prête à planter. Il est également important d’enlever toutes les pierres, car elles peuvent entraver la croissance des racines et des légumes ultérieurement.

Un homme avec équipement de protection cultive la terre d’un potagers à l’aide d’un combisystème STIHL avec sarcleuse

SARCLEUSE BF-KM

Outil Combi sarcleuse du CombiSystème STIHL. La sarcleuse émiette aisément des sols durs et même des sols lourds argileux. Idéale pour cultiver ou aérer des sols ou pour planter de façon rapprochée.

Vous pouvez utiliser des planches, des demi-rondins ou des pierres pour créer une bordure autour de votre potager. Cela permet de garder la terre dans le massif et de le protéger contre les nuisibles. Veillez à ce que le massif ne se soulève pas trop au-dessus du niveau du sol environnant, sinon les bords dessècheront.

Terreau pelleté dans un massif dont la terre est nue

Étape 3 : amender le sol

Préparer le sol pour votre massif de légumes signifie ajouter du terreau ou de l’engrais naturel directement dans le sol. La farine d’os est un bon moyen d’ajouter des nutriments à la terre de culture. Le type d’amendement à utiliser dépend de la nature et de l’état de votre sol. Il vaut la peine d’effectuer des recherches supplémentaires ici, car un sol bien préparé contribuera à une plantation réussie et à une grosse récolte de légumes quelque temps plus tard.

Terminez le nivelage de la surface du sol avec un râteau.


Étape 4 : établir un plan de plantation

Votre coin potager est prêt pour la plantation et à accueillir ses nouveaux occupants. Avant de procéder aux plantations, il est utile d’établir au préalable un plan de plantation indiquant la position de chaque plante pour faciliter votre travail. 

Au stade de la planification, il est important de réfléchir aux types de légumes qui sont compatibles entre eux. Les bons voisins éloignent mutuellement les nuisibles et ne puisent pas les mêmes nutriments. Nous avons créé un tableau avec des suggestions de plantes compagnes dans un potager ↓.

Veillez à laisser un espace suffisant entre chaque plante car les légumes trop rapprochés ne pourront pas pousser correctement. Les paquets de semences contiennent généralement ce type d’information.

Marquez les distances nécessaires et les différentes rangées de votre potager sur votre plan de plantation. Vous pourriez trouver utile de tirer une ficelle sur le massif pour garantir une plantation en ligne droite. Utilisez un râteau afin de tracer des sillons pour vos graines ou semis. Les magasins spécialisés vendent également des outils de traçage de rangées que vous pouvez utiliser pour créer des rangs parfaitement réguliers aux distances requises.

Repiquage de jeunes plants dans un nouveau carré potager presque vide

Étape 5 : semis et plantations

Vous avez le choix entre deux options pour planter des légumes dans votre potager : semer des graines ou planter de jeunes plants. Les deux méthodes présentent des avantages et des inconvénients. Les semences sont généralement moins chères tandis que les jeunes plants sont généralement plus résistants et peuvent être récoltés plus rapidement. Les variétés rares et inhabituelles sont beaucoup plus faciles à trouver sous forme de graines.

Plantation d’un potager : guide de culture

Chaque légume a son propre attrait. Nous avons compilé pour vous quelques conseils et idées qui vous aideront à concevoir votre coin potager selon un calendrier de plantation afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Informations sur la plantation et dates de récolte

 

Nom Espacement entre les rangées en cm Distance de plantation en cm Période de semis ou de repiquage Période de récolte
Chou-fleur 40 40-50 Avril à août Août à septembre
Brocoli 40 50 Semer en avril ; repiquer d’avril à mai. Juin à octobre
Haricots communs 60 5 bis 10 Semer de mai à juillet Juillet à octobre
Pommes de terre nouvelles 60 40 Planter les pommes de terre de semence à partir d’avril Juin à août
Laitue 30 25 bis 30 Semer de mars à juillet ; repiquer d’avril à août Mai à octobre
Laitue pommée 30 15 bis 20 Semer d’avril à août Juin à octobre
Blettes 20 30 Semer de mars à juin ; repiquer d’avril à juin Juin à août
Carottes 20 3 bis 6 Semer de la fin mars à juillet Mai à octobre
Poireaux 30 15 Avril Août à décembre
Radis 20 10 bis 15 Semer de mars à août Avril à octobre
Chou rouge 50 50 Semer en avril ; repiquer en mai Juillet à octobre
Tomates 60 50 Semer à l’intérieur à partir de février ; repiquer de mai à juin Juillet à octobre
Oignon 25 10 Plants à repiquer fin mars ou en avril Août à septembre

Plantes compagnes : qu’est-ce qui pousse bien ensemble ?

Lors de la plantation d’un potager, il est généralement logique de cultiver différents types de légumes. En fait, certaines associations d’herbes aromatiques et de variétés de légumes sont particulièrement bonnes pour le jardin, car elles se protègent mutuellement contre les nuisibles et contribuent ainsi à la croissance de l’autre. Attention : il est aussi vrai que certaines associations sont à éviter car elles peuvent nuire à la croissance de l’autre. Nous avons répertorié les principales règles d’association de plantes compagnes pour vous aider à planifier vos cultures au mieux.

Plante Conseils Compatible avec Incompatible avec
Brocoli Besoin régulier de grandes quantités d’eau Haricots, petits pois, pommes de terre, laitue, céleri, tomates Ail, oignons, fraises
Pommes de terre Les pommes de terre nouvelles peuvent être récoltées en début d’année Chou, chou-rave, épinards Tomates, citrouille, céleri
Blettes Récolter les feuilles extérieures uniquement Radis, carottes, chou Épinards, betteraves
Carottes Récolter dans les 8 semaines Oignons, poireaux, radis, petits pois Poireau, betterave, pommes de terre nouvelles
Poivron Faire germer l’intérieur et repiquer dans un endroit ensoleillé Persil, céleri, basilic, poireau Concombre, pommes de terre, petits pois
Betterave Récolter à partir de septembre Oignons, mâche Épinards
Tomate Préfère souvent la culture dans une serre que dans un massif. Petits pois, basilic Pommes de terre
Courgettes Nécessite beaucoup d’eau et de chaleur Laitue, carotte, betterave, radis, céleri, oignons Tomate, concombre, pommes de terre, radis
Oignon Récolter uniquement lorsque les feuilles sont jaunes et flétries Aneth, laitue, carotte, betterave, fraises Petits pois, choux d’ornement

Autres conseils pour votre potager

Nous vous présentons quelques conseils plus généraux qui vous permettront de continuer à profiter de votre potager longtemps, tout en préservant la santé de votre sol et en minimisant le risque de maladies pour vos cultures.

Succession et rotation des cultures

Chaque plante a son profil de nutriments qu’elle tire du sol. La connaissance de ce profil devrait guider vos choix de succession des cultures. Par exemple, les pommes de terre ne doivent pas être plantées immédiatement après les tomates, les aubergines, les poivrons ou les piments. En revanche, la laitue et les petits pois s’épanouissent particulièrement bien dans un sol ayant accueilli auparavant des pommes de terre. La rotation des cultures est intéressante non seulement pour gérer la composition en nutriments de votre sol, mais aussi parce que la culture du même légume au même endroit chaque année augmente le risque de maladies et de parasites qui ont hiverné l’année précédente.

Voici quelques recommandations :

Succession des cultures pendant la saison

Vous ne devez pas planter des légumes de la même famille deux fois de suite dans le même massif. N’oubliez pas que l’engrais vert est également considéré comme une culture.

Rotation des cultures – utilisation de plusieurs massifs d’une année sur l’autre

Les plantes ayant des besoins nutritionnels élevés, modérés et faibles ainsi que l’engrais doivent faire l’objet d’une rotation de culture tous les ans. Si vous cultivez des gros consommateurs de nutriments, comme c’est le cas des pommes de terre, dans une zone de votre potager, vous devez laisser cette zone en jachère l’année suivante et planter les légumes les plus affamés dans un massif qui était auparavant utilisé pour des plantes ayant des besoins nutritionnels modérés (carottes, laitue). Les plantes ayant de faibles besoins nutritionnels, comme les radis, doivent être déplacées dans un massif où a poussé l’engrais vert.

Astuce de pro STIHL : repiquer les oignons correctement

Les oignons sont une culture gratifiante et sont faciles à cultiver dans un potager. Nous avons quelques conseils de plantation qui peuvent vous faciliter le travail : si vous repiquez des oignons lorsqu’ils sont secs, l’humidité de la terre peut les faire gonfler et les pousser hors du sol si bien qu’ils « se déplantent » d’eux-mêmes. Pour éviter cela, faites tremper vos oignons à repiquer dans de l’eau tiède, de préférence toute la nuit, avant de les planter dans votre jardin. Lors de leur plantation, assurez-vous d’abord que la pointe avec la pousse dépasse nettement du sol, puis projetez un peu de terre sur le dessus afin que les merles ne viennent pas tirer les oignons hors du sol. Vous ne devriez acheter que des oignons à repiquer dont les bulbes sont de la taille d’une noisette, car ils sont moins susceptibles de faire des rejetons plus tard. Avec de nombreux types d’échalotes (de forme allongée, souvent rougeâtres), les gros bulbes produisent la plus grande récolte.

Gros plan sur un champ de trèfle en fleur

Engrais vert

Pour maintenir votre potager en bonne santé sur le long terme, vous devez le laisser se reposer de temps en temps. Pendant ces périodes de jachère, planter des plantes à engrais vert dans votre potager est un bon moyen de fournir au sol des nutriments précieux tout en supprimant les mauvaises herbes. Les trèfles et les lupins sont des exemples de bonnes variétés d’engrais vert. Semer les graines d’engrais vert à l’automne, après la récolte; les laisser pendant l’hiver; puis les couper et enfoncer les résidus de taille dans le sol où leurs qualités nutritives donneront lieu à des récoltes abondantes. Il est également judicieux de planter de l’engrais vert si vous prévoyez de laisser un massif vide pendant une période prolongée.


Légumes d’hiver

Vous pouvez vous occuper de votre potager pendant la saison froide. Les légumes d’hiver, tels que différentes variétés de chou ou la mâche, sont parfaits pour une récolte tardive. Notre guide vous explique également comment protéger votre coin potager des rigueurs de l’hiver.

Entretien et arrosage

Si vous ratissez régulièrement votre coin potager, vous n’aurez pas besoin de l’arroser aussi souvent. Le ratissage affecte la structure du sol en réduisant l’évaporation de l’eau. La quantité d’eau nécessaire à l’arrosage dépend de ce que vous cultivez mais aussi de la météo. Veuillez noter qu’un arrosage généreux mais peu fréquent est généralement préférable à un arrosage réduit mais fréquent. Recueillez l’eau de pluie car elle est idéale pour arroser vos plantes.

Nous vous recommandons de laisser reposer complètement votre potager tous les trois ans afin qu’il puisse se régénérer. S’il est constamment occupé par des plantes, la qualité du sol finit par se détériorer et les nutriments s’épuisent.

Un potager avec des légumes à feuilles à côté d’une clôture en bois

Résumé : planification et plantation d’un potager

  • Lorsque vous planifiez l’aménagement d’un coin potager, vous devez choisir un endroit ensoleillé présentant une certaine protection contre le vent
  • Une largeur d’environ 1,2 mètre et une longueur de 4 mètres faciliteront l’accès au massif et son entretien
  • Vous pouvez placer votre nouveau massif de légumes sur une partie de la pelouse ou dans une zone inutilisée du jardin
  • Enlevez d’abord la végétation présente et le gazon en surface. Ameublissez la terre en prenant soin de retirer toutes les pierres et mauvaises herbes que vous voyez
  • Selon la structure et la qualité de votre sol, vous pouvez ajouter du terreau ou de la farine d’os pour l’améliorer
  • Lorsque vous sélectionnez des légumes à planter dans votre potager, choisissez des variétés qui sont de bons voisins car toutes les plantes ne sont pas forcément compatibles entre elles
  • Les potagers sont généralement faciles d’entretien, mais une période de repos ou un ensemencement avec de l’engrais vert tous les trois ans leur est bénéfique

Mehr Garten-Tipps